Corée du Sud, le matin du monde

Circuit Corée du Sud, voyage culturel avec un guide local sélectionné par Orients

A la fois ultramoderne et merveilleusement attachée au respect de ses traditions, la Corée du Sud détient un trésor qu’elle vous dévoilera au cours de ce voyage. Vous rencontrerez ainsi des Coréens qui fréquentent les temples bouddhistes, les académies confucéennes et les nécropoles royales, des sites souvent propices à la contemplation dans un esprit zen.

Principales étapes : Séoul, Suwon, Jeonju, Gwangju, Suncheon, Gyeongju, Haein-sa et Hahoe.

Quelques points forts :
- le palais de Changdeokgung et son jardin secret ;
- deux journées entières consacrées à la ville de Séoul ;
- le village de maisons traditionnelles (hanok) de Jeonju ;
- les dolmens de Gochang inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO ;
- la visite des trois joyaux du bouddhisme coréen : les temples de Songgwang-sa, Tongdo-sa et d'Haein-sa ;
- Gyeongju, l'ancienne capitale du royaume de Silla ;
- une nuit dans le temple d'Haein-sa avec une initiation à la méditation.

Départs
Tarif par personne
  • Du 17 au 28 octobre 2017
  • 3 490 €
  • Supp. chambre indiv.: 770 €
Voir le programme
ci-dessous
Prendre une option
  • Légende :
  • inscriptions ouvertes
  • inscriptions sur demande
  • inscriptions closes

 jour 1

Paris / Séoul

Accueil à l'aéroport de Paris et envol à destination de Séoul sur compagnie régulière.
Nuit en vol.

 jour 2

Séoul

« Même si vous devez vous y traîner sur les genoux, allez à Séoul ! » dit un vieil adage coréen.
Accueil par votre guide local et transfert en ville afin de débuter la découverte de la quatrième ville la plus riche d’Asie.
Vous vous rendrez tout d'abord au palais de Changdeokgung, inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO. Construit au XVe siècle par le roi Taejong, ce complexe royal est une parfaite illustration de la recherche de l’harmonie entre la nature, la géographie du lieu et les aménagements de l’homme avec ses palais et ses jardins. Vous vous promènerez ensuite dans son jardin secret, le Biwon, qui regroupe des pavillons, des pièces d’eau ou encore de magnifiques ponts. Il s’agit d’un rare exemple de jardin royal traditionnel coréen.
Plus loin, vous visiterez le sanctuaire royal de Jongmyo, construit sous la dynastie Joseon au XIVe siècle. Il contenait alors un unique hall de sept pièces dont chacune était prévue pour accueillir les tablettes funéraires d’anciens souverains.
En fin de journée, vous vous rendrez dans le quartier commerçant d'Insadong.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner libre. Nuit à Séoul.

 jour 3

Séoul

Séoul signifie capitale en coréen, cependant cette vieille cité a porté bien d’autres noms : Hanseong, Hanyang, Gyeongseong… La seconde journée sera dédiée à la découverte de cette capitale où toute la Corée semble résumée et amplifiée. Vous visiterez le plus prestigieux musée privé de Corée, le musée d’art Leeum Samsung, qui constitue le complément indispensable à la visite du musée national pour la connaissance de l’art coréen.
Déjeuner au restaurant.

Dans l'après-midi, vous découvrirez un autre palais royal, le palais de Gyeongbokgung. Haut lieu de la dynastie Joseon et ensemble complexe, il rassemblait autour de la salle du trône plus de deux cents édifices. Son emplacement, adossé au mont Bugak et face à Namsan, la montagne du Sud, fut choisi selon les théories géomantiques en usage et on lui donna le nom de Gyeongbokgung signifiant "palais profondément béni par le Ciel".
En fin de journée, vous vous promènerez dans le quartier de Bukchon qui abrite encore des maisons traditionnelles.
Dîner libre. Nuit à Séoul.

 jour 4

Séoul

La matinée sera consacrée à la visite du musée national de Corée. Hébergé depuis 2005 dans une construction d’avant-garde, se voulant être une interprétation moderne de l’architecture traditionnelle coréenne, ce spacieux musée présente une collection de près de cent trente cinq mille œuvres.
Déjeuner au restaurant.

Vous profiterez d'un temps libre pour flâner à votre guise dans la ville.
Dîner libre. Nuit à Séoul.

 jour 5

Séoul - Suwon - Jeonju

Vous partirez le matin pour Suwon, ville dominée par la forteresse de Hwaseong, l’une des plus belles d’Asie. Cette forteresse, inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO, fut achevée en 1796 par Jeongjo, vingt-deuxième roi de la dynastie Joseon, afin d’y abriter la tombe de son père. Ainsi, cette construction, outil commercial et politique, est également considérée comme l’hommage d’un fils à son père, une vertu majeure de la philosophie orientale. Nous découvrirons ensuite le palais de Haenggung, point d’orgue de cet amour filial. Gravement endommagé durant l’occupation japonaise, il a été restauré récemment.
Déjeuner au restaurant.

Cet après-midi, vous poursuivrez votre route vers Jeonju, berceau de l’une des plus grandes lignées de rois que le pays connut : la dynastie Joseon qui gouverna la Corée durant plus de cinq siècles.
Dîner libre. Nuit à Jeonju.

 jour 6

Jeonju - Gochang - Gwangju

Ce matin, vous vous promènerez dans le village Hanok qui regroupe près de huit cents maisons traditionnelles et qui présente une belle unité architecturale avec sa mer de toits irriguée de venelles. Vous découvrirez également la cathédrale Jeondong, toute en briques rouges, l’une des premières cathédrales construites en Corée.
Déjeuner au restaurant.

Vous prendrez cet après-midi, la route pour Gochang et son musée des dolmens. Parmi les quatre-vingt mille dolmens dénombrés dans le monde, essentiellement localisés en Europe, plus de trente-six mille ont été référencés sur la péninsule coréenne et ce, principalement sur trois sites méridionaux, inscrits au patrimoine mondial par l’UNESCO : Hwasung, Ganghwa et Gochang. A elle seule, la région de Gochang dénombre plus de deux mille dolmens dont 447 s’égrènent sur les 2,5 kilomètres carrés entourant le musée.
Arrivée à Gwangju.
Dîner libre. Nuit à Gwangju.

 jour 7

Gwangju - Songgwang-sa - Seonam-sa -Suncheon

Vous découvrirez ce matin le temple de Songgwang-sa, considéré comme l’un des trois joyaux du bouddhisme coréen avec les temples de Tongdo-sa et d’Haein-sa. C’est sous l’influence de Jinul, grand maître seon (du mouvement zen bouddhiste coréen), que ce temple prit son essor. En effet, Jinul venait de réconcilier les deux écoles bouddhiques alors dominantes, et en synthétisant ces deux courants, il ouvrait ainsi une nouvelle voie sur le chemin de l’éveil tout en donnant au royaume de Goryeo, l’espoir d’une harmonie nationale.
Déjeuner au restaurant.

Niché au pied du Jogyesan, le temple de Seonam-sa aurait été édifié au IXe siècle, par le prêtre Doseon. Son nom signifiant "le rocher des cieux" s’inspirerait d’un sommet sur lequel le dieu de la montagne aurait joué au go. Pour atteindre ce temple, il faut franchir un cours d’eau en empruntant un pont en pierre, le Seungseongyo. Cette frontière naturelle sépare, pour les bouddhistes, le profane du sacré. De plus, ce pont, arc-bouté en un demi-cercle et en parfaite harmonie avec son environnement, va jusqu’à refléter dans l’eau un cercle parfait propice à la méditation.
Arrivée à Suncheon. Au coucher du soleil et depuis l’observatoire de Suncheon, vous pourrez admirer le panorama sur les canaux de sa baie.
Dîner libre. Nuit à Suncheon.

 jour 8

Suncheon - Tongdo-sa - Gyeongju

Vous partirez ce matin, au temple de Tondgo-sa. Avec près de cinquante édifices qui abritent deux cents moines, il est le plus grand temple du pays. C’est également l’un des plus sacrés car il fut fondé au VIIe siècle par le moine Jajang qui rapporta de Chine des reliques du Bouddha historique.
Déjeuner au restaurant.

Vous poursuivrez votre route pour Gyeongju, capitale du royaume de Silla durant près de mille ans.
Dîner libre. Nuit à Gyeongju.

 jour 9

Gyeongju

Ce matin, vous visiterez le temple de Bulguk-sa de l’époque Silla, inscrit au patrimoine mondial par l'UNESCO. Edifié conformément au sutra du lotus, son but était de recréer sur terre l’idéal bouddhiste : un palais éternel pour Bouddha. Vous découvrirez ensuite la grotte de Seokguram, qui abrite une imposante statue de Bouddha considérée comme le plus grand chef-d’œuvre d’art bouddhiste coréen.
Déjeuner au restaurant.

L'après-midi sera consacré à la visite du musée national de Gyeongju. Entièrement dédié à la dynastie de Silla, il préserve une très belle collection de couronnes en or, de bracelets ou encore de poteries en partie retrouvés lors de fouilles dans les tumuli.
Dîner libre. Nuit à Gyeongju.

 jour 10

Gyeongju - Haein-sa

Avant de vous rendre au temple d'Haein-sa, vous visiterez le parc des tombes royales de Daereung-won. Ce parc regroupe quelques-unes des deux cents tombes de Gyeongju, des tumuli datant de la période précédant l’unification de la péninsule par le royaume de Silla.
Déjeuner au restaurant.

Vous arriverez cet après-midi au temple d’Haein-sa. Ce temple, dont le nom évoque "l’état de conscience de l’esprit", fut fondé en 802 sur les flancs du mont Gaya. ll conserve de nombreux trésors dont le fameux Tripitaka Koreana, une collection exceptionnelle de plus de quatre-vingt mille blocs de bois, gravés d'inscriptions bouddhiques du XIIIe siècle.
Vous serez initiatiés à la méditation.
Dîner libre. Nuit dans le temple d'Haein-sa.

 jour 11

Haein-sa - Hahoe - Dosan Seowon - Séoul

Ce matin, vous partirez vers Hahoe, village inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et dont le nom signifie "encerclé par l’eau". Préservé et restauré, le village aurait été fondé à la fin de la période Goryeo, au XIIIe siècle.
Déjeuner au restaurant.

Avant d'arriver à Séoul, vous ferez un arrêt à Dosan Seowon. Cette célèbre académie confucéenne trône dans un magnifique environnement naturel. Fondée en 1574, elle fut, durant des siècles, un prestigieux lieu d’enseignement et les heureux lauréats voyaient alors s’ouvrir les portes des plus hautes fonctions.
Arrivée à Séoul.
Dîner libre. Nuit à Séoul.

 jour 12

Séoul / Paris

Transfert à l'aéroport et envol pour Paris.

Le programme culturel proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d’ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Les vols

Vols sur compagnie régulière avec ou sans escale : Compagnie Air France au départ de l'aéroport Paris - Charles de Gaulle.

Départ Horaire Arrivée Horaire Vol
Paris - Charles de Gaulle CDG 17/10/2017 13:10 Seoul ICN 18/10/2017 07:00 AF264
Seoul ICN 28/10/2017 08:55 Paris - Charles de Gaulle CDG 28/10/2017 13:50 AF267

Les horaires des vols mentionnés correspondent à nos réservations à ce jour. La gestion dynamique des réservations par les compagnies aériennes peut nous amener parfois, lorsque nous nous approchons de la date de départ, à modifier nos réservations et à proposer des vols différents. Ces vols seraient alors soit sur la même compagnie, soit sur l'une des compagnies alternatives précisées pour chaque départ.

Si vous devez prendre des engagements (pré acheminements, hôtels, etc.) dont les paramètres dépendent des lieux et horaires mentionnés dans ce document, nous vous invitons à consulter notre site internet sur lequel figurent les dernières mises à jour, ou prendre contact avec notre Service Clients. Les horaires définitifs vous seront communiqués dans le carnet de voyage.

Ce prix est indépendant des éventuelles fluctuations de change Euro / Dollar.

Ces prix comprennent :

  • les vols réguliers Paris / Séoul / Paris ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • l'hébergement en chambre double ou à deux lits avec les petits-déjeuners dans des hôtels 3* N.L (normes locales) ;
  • l'hébergement pour une nuit au temple d'Haein-sa ( logement ascétique) ;
  • la demi-pension du midi, hors boissons ;
  • les trajets en autocar privé ;
  • l'accompagnement d'un guide national francophone sélectionné ;
  • les entrées dans les sites mentionnés dans le programme ;
  • la participation à la méditation au temple d'Haein-sa ;
  • l'assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les dîners ;
  • les boissons ;
  • le port des bagages ;
  • les dépenses personnelles ;
  • les pourboires au guide national et au chauffeur ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.

Supplément aérien
Les tarifs mentionnés correspondent aux tarifs octroyés par les compagnies aériennes auprès desquelles les sièges ont été réservés. Chez certaines compagnies aériennes, ces tarifs peuvent ne plus être disponibles à la vente au-delà d'un certain délai (de quelques jours à trois mois avant le départ dans certains rares cas). En cas de non disponibilité du tarif aérien prévu, nous nous réservons le droit de répercuter tout ou partie de l' éventuelle hausse de prix aérien, qui serait communiquée au moment de l' inscription et soumise à votre accord.

Surtaxes
Les éventuelles surtaxes, rajoutées par les compagnies aériennes postérieurement à la date de publication de nos prix ne sont pas incluses. Ce montant, susceptible de variation à la hausse ou à la baisse jusqu'à 30 jours avant le départ, sera répercuté sur le prix conformément à la législation en vigueur.

Départ de Province
Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Hôtellerie (classification en normes locales)

  • Gwangju - France Hotel 3
  • Gyeongju - Swiss Rosen 3
    http://www.swissrosen.co.kr
  • Haeinsa - Haein sa temple 2
    http://haeinsa.or.kr/home/t_index.php
  • Jeonju - Lewin 3
    http://hotellewin.com/eng/sub07/sub07_02.php
  • Séoul - Manu 3
    http://www.hotelmanu.com/eng/main
  • Suncheon - Ecograd Hotel 3

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire.

Informations pratiques

Corée

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valide 6 mois après le retour du voyage est nécessaire.

Heure locale : le décalage horaire est de 8 heures en hiver et de 7 heures en été. Quand il est midi à Paris, il est 20 h ou 19h à Séoul.

Climat : le climat en Corée connaît quatre saisons et varie selon les régions, avec des étés chauds et humides, de longs hivers secs et froids. L'automne est la meilleure période et les températures sont agréables en octobre.

La cuisine coréenne : goûter la cuisine coréenne, à la saveur épicée, est une expérience unique pour le palais. Riche en vitamines et faible en calories, la nourriture coréenne utilise des condiments divers tels que l'ail, le piment rouge, le poireau, la sauce de soja, la pâte de haricots fermentée, le gingembre et l'huile de sésame.
Vous ne pouvez quitter la Corée sans avoir goûté le "Kimchi", plat de chou fermenté et très pimenté, célèbre aujourd'hui dans le monde entier, qui accompagne chaque repas coréen. Il en existe des dizaines de variétés (à consommer avec modération pour les estomacs fragiles). Le Kimjang est une préparation coréenne très ancienne, qui s'applique à la conservation des légumes. Peu de légumes peuvent être cultivés durant les trois ou quatre mois d'hiver, le kimchi Kimjang se prépare à la fin de l'automne ou au début de l'hiver et constitue ce qui est devenu, pour les Coréens, un aliment de base. Pour les Coréens, un repas sans Kimchi est impensable. Le palais occidental appréciera sans doute plus aisément le Kalbi et le Pulgogi. Ces deux plats de viande, porc ou bœuf, agrémentent toujours les repas de fête. Le "Kalbi" ressemble un peu aux "côtelettes" chinoises et le "Pulgogi" se compose de lamelles de viande marinées dans une sauce à base d'ail et d'autres condiments. Ces mets sont peu épicés et cuits au charbon de bois, sur un barbecue au centre de la table. La cuisine coréenne propose d'autres plats, tous aussi populaires : le "Pibimbap" (du riz, des légumes, un oeuf sur le plat et de la pâte de piment, le tout mélangé), le "Toenjang-tchige" (soupe épaisse à base de pâte de haricots fermentée et de légumes, accompagnée de riz), le "Naengmyon" (des nouilles servies dans un bouillon froid, très appréciées en été) et le "Samgyetang" (soupe au poulet et au ginseng, excellente pour la santé).

Les bonnes manières à table : en Corée, tous les plats sont apportés simultanément sur la table : c'est ce qu'on appelle en coréen "hanjongshik". Chacun se sert, à sa convenance. Au restaurant, le plat commandé est presque toujours servi avec du riz (pap), de la soupe (kuk), du "Kimchi" et un assortiment de plats d'accompagnement (panchan), le tout pour le prix indiqué.
Les Coréens prennent le riz et la soupe avec une cuillère et utilisent les baguettes pour les plats d'accompagnement. La vaisselle est généralement composée de pièces en inox et en terre cuite, les baguettes étant généralement en métal ou en bois. Les couteaux ne sont utilisés qu'en cuisine pour la préparation. Ils sont inutiles à table puisque tous les aliments sont prédécoupés, de sorte qu'il soit possible de les prendre avec des baguettes.

Valeurs traditionnelles comportementales
En Corée, la tradition confucéenne marque encore profondément les structures sociales et la hiérarchie est d'une très grande importance. Voici quelques petits conseils pour éviter les impairs.
- L'âge est d'une grande importance et l'on attend des plus jeunes qu'ils répondent sans poser de questions à leurs aînés. Il est donc souvent nécessaire d'interroger les personnes sur leur âge et parfois leur situation de famille pour pouvoir se situer par rapport à elles. Ces questions ne sont nullement une atteinte à votre vie privée et vous n'êtes pas dans l'obligation de répondre.
- Les noms des Coréens sont généralement composés d'une syllabe pour le nom de famille et de deux pour le prénom. Un quart de la population s'appelle Kim et il y a environ 360 patronymes en Corée, on accompagne donc toujours son nom de son prénom et les femmes conservent leur nom de jeune fille après le mariage. Il est relativement incorrect d'appeler quelqu'un par son nom de famille. D'ailleurs, l'emploi de "monsieur ou madame X" n'est pas considéré comme honorifique et dans les relations de travail on appelle ses collègues par leur titre.
- Salutations et remerciements sont de toute première importance et sont souvent exprimés en s'inclinant. On s'incline plus ou moins en fonction de l'âge de l'interlocuteur. Les Coréens n'apprécient guère les excès lors des salutations et se limitent souvent à une courtoise poignée de main mais elle n'est pas systématique. Néanmoins, au fur et à mesure, lorsque l'on connaît mieux les gens, il est possible de témoigner de plus grandes marques de sympathie. Il est même de coutume de se parler tout près voire même de se toucher. Les jeunes gens marchent souvent dans la rue en se tenant par le cou, et les jeunes filles main dans la main, ceci est une marque d'amitié. Paradoxalement, il est inconvenant d'embrasser une personne en public.
- Les gens se serrent, se bousculent sans s'excuser, car ils ne considèrent pas envahir "l'espace individuel". Ils ne souhaitent pas s'excuser à tout bout de champ. Quand vous prenez les transports en commun, si une personne âgée entre, vous devez lui cédez votre place assise, au risque d'être sermonné en coréen et montré du doigt par tous.
- Si vous voulez prendre un taxi, n'hésitez pas à vous faire bien remarquer en tendant bien le bras, de façon à être vu par le chauffeur. Les taxis peuvent vous prendre même s'ils ont déjà chargé des clients auparavant.
- Traditionnellement, les Coréens s'assoient, mangent et dorment à même le sol. Lors d'une invitation privée, il faut enlever ses chaussures dans la maison, mais garder ses chaussettes. Des chaussons peuvent être proposés aux invités. Etre pieds nus peut paraître déplacé aux yeux des personnes âgées.
A table, on ne commence pas à manger, et on ne sort pas de table, avant les aînés. Il est préférable d'éviter de trop parler lors du repas mais les compliments sur la qualité de la nourriture et sur le service sont vivement acceptés. D'autre part, on mange toujours le riz avec une cuillère et on ne plante jamais ses baguettes, ni sa cuillère, à la verticale dans son bol de riz. Il est également impoli de se moucher à table.
- Si vous voulez prendre un verre au café ou au bar, il convient de commander au moins un amuse-gueule appelé " Anju ". Les Coréens ne boivent jamais d'alcool sans manger. On tend son verre à deux mains pour qu'on vous serve et à partir de ce moment, on ne vous le laissera jamais vide. Vous trinquerez à chaque verre et vous placerez celui-ci légèrement en dessous de ceux des autres personnes.
Fumer pour une femme n'est pas toléré, surtout dans la rue. D'autre part, jeter son mégot, un papier ou un chewing-gum dans la rue est passible d'une amende. A noter qu'il n'est pas convenable pour un adulte de manger en marchant dans la rue. Ne traversez jamais hors des passages protégés sous peine encore d'une amende, même si vous êtes touriste étranger.

Tenue vestimentaire et autres spécificités coréennes
- Le Hanbok a été pendant des milliers d'années le costume traditionnel coréen. La beauté et la grâce du style coréen sont parfaitement représentées sur des photos de femmes portant le Hanbok. Avant que ne fût adopté le costume occidental, qui apparut il y a une centaine d'années, le Hanbok était le vêtement que portaient quotidiennement hommes et femmes coréens. Les hommes portaient le Chogori (veste coréenne) et le Paji (pantalon), et les femmes portaient le Chogori et le Chima (jupe). Aujourd'hui le Hanbok est un costume traditionnel porté les jours de fête (comme le Chusok) et à l'occasion de mariages. Le Hanbok est un vêtement ample, conçu de manière à cacher les formes du corps.
- Joaillerie : la Corée est réputée pour la vente de pierres semi-précieuses telles que l'améthyste, la topaze fumée (ou quartz fumé) et de superbes jades vert pâle. Vous trouverez un vaste choix de barrettes joliment dessinées, de colliers et de bagues dans les boutiques des hôtels, les grands magasins, les arcades du métro et les boutiques hors taxes.
- L'Ondol : les chambres traditionnelles coréennes sont petites et ont de multiples fonctions. En effet, elles n'ont pas de fonction spécifique : il n'y a pas de chambre à coucher, ou de salle à manger, par exemple. Selon l'usage que l'on veut en faire, on apportera dans la chambre des tables ou des nattes. La plupart des gens s'assoient et dorment à même le sol, sur de fins matelas. Le sol est recouvert d'épais papier huilé et vernis. Au-dessous, il est constitué de conduits de béton ou de pierre. De l'air chaud et de la vapeur circulent dans ces conduits en véhiculant la chaleur. Les pierres sont enduites de terre cuite ou de ciment afin d'empêcher la fumée de pénétrer dans la chambre. Ce système de chauffage par le sol est appelé "Ondol".

Change : l'unité monétaire est le Won (KRW abrégé W, souvent placé avant le montant). Pour faire du change sur place les euros sont aussi faciles à utiliser que les dollars.
A titre indicatif : 1 EUR = 1,348.92 Won sud-coréen (février 2016).
Les cartes bancaires Visa, Américan Express, Diners Club, Mastercard et JCB sont acceptées dans les grands magasins, les grands restaurants et les grands hôtels. Elles permettent surtout de retirer de l'argent en espèce aux distributeurs automatiques.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ soit par Internet sur le site de la chaîne météo ou de metéo France, soit par téléphone, avec le service Météo Consult, au 3264 (service payant 2,99 € l'appel + coût normal d'une communication depuis votre téléphone).

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Corée

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valide 6 mois après le retour du voyage est nécessaire.

Heure locale : le décalage horaire est de 8 heures en hiver et de 7 heures en été. Quand il est midi à Paris, il est 20 h ou 19h à Séoul.

Climat : le climat en Corée connaît quatre saisons et varie selon les régions, avec des étés chauds et humides, de longs hivers secs et froids. L’automne est la meilleure période et les températures sont agréables en octobre.

La cuisine coréenne : goûter la cuisine coréenne, à la saveur épicée, est une expérience unique pour le palais. Riche en vitamines et faible en calories, la nourriture coréenne utilise des condiments divers tels que l'ail, le piment rouge, le poireau, la sauce de soja, la pâte de haricots fermentée, le gingembre et l'huile de sésame.
Vous ne pouvez quitter la Corée sans avoir goûté le "Kimchi", plat de chou fermenté et très pimenté, célèbre aujourd'hui dans le monde entier, qui accompagne chaque repas coréen. Il en existe des dizaines de variétés (à consommer avec modération pour les estomacs fragiles). Le Kimjang est une préparation coréenne très ancienne, qui s’applique à la conservation des légumes. Peu de légumes peuvent être cultivés durant les trois ou quatre mois d'hiver, le kimchi Kimjang se prépare à la fin de l'automne ou au début de l'hiver et constitue ce qui est devenu, pour les Coréens, un aliment de base. Pour les Coréens, un repas sans Kimchi est impensable. Le palais occidental appréciera sans doute plus aisément le Kalbi et le Pulgogi. Ces deux plats de viande, porc ou bœuf, agrémentent toujours les repas de fête. Le "Kalbi" ressemble un peu aux "côtelettes" chinoises et le "Pulgogi" se compose de lamelles de viande marinées dans une sauce à base d'ail et d'autres condiments. Ces mets sont peu épicés et cuits au charbon de bois, sur un barbecue au centre de la table. La cuisine coréenne propose d'autres plats, tous aussi populaires : le "Pibimbap" (du riz, des légumes, un oeuf sur le plat et de la pâte de piment, le tout mélangé), le "Toenjang-tchige" (soupe épaisse à base de pâte de haricots fermentée et de légumes, accompagnée de riz), le "Naengmyon" (des nouilles servies dans un bouillon froid, très appréciées en été) et le "Samgyetang" (soupe au poulet et au ginseng, excellente pour la santé).

Les bonnes manières à table : en Corée, tous les plats sont apportés simultanément sur la table : c'est ce qu'on appelle en coréen "hanjongshik". Chacun se sert, à sa convenance. Au restaurant, le plat commandé est presque toujours servi avec du riz (pap), de la soupe (kuk), du "Kimchi" et un assortiment de plats d'accompagnement (panchan), le tout pour le prix indiqué.
Les Coréens prennent le riz et la soupe avec une cuillère et utilisent les baguettes pour les plats d'accompagnement. La vaisselle est généralement composée de pièces en inox et en terre cuite, les baguettes étant généralement en métal ou en bois. Les couteaux ne sont utilisés qu'en cuisine pour la préparation. Ils sont inutiles à table puisque tous les aliments sont prédécoupés, de sorte qu'il soit possible de les prendre avec des baguettes.

Valeurs traditionnelles comportementales
En Corée, la tradition confucéenne marque encore profondément les structures sociales et la hiérarchie est d'une très grande importance. Voici quelques petits conseils pour éviter les impairs.
- L'âge est d'une grande importance et l'on attend des plus jeunes qu'ils répondent sans poser de questions à leurs aînés. Il est donc souvent nécessaire d'interroger les personnes sur leur âge et parfois leur situation de famille pour pouvoir se situer par rapport à elles. Ces questions ne sont nullement une atteinte à votre vie privée et vous n'êtes pas dans l'obligation de répondre.
- Les noms des Coréens sont généralement composés d'une syllabe pour le nom de famille et de deux pour le prénom. Un quart de la population s'appelle Kim et il y a environ 360 patronymes en Corée, on accompagne donc toujours son nom de son prénom et les femmes conservent leur nom de jeune fille après le mariage. Il est relativement incorrect d'appeler quelqu'un par son nom de famille. D'ailleurs, l'emploi de "monsieur ou madame X" n'est pas considéré comme honorifique et dans les relations de travail on appelle ses collègues par leur titre.
- Salutations et remerciements sont de toute première importance et sont souvent exprimés en s'inclinant. On s'incline plus ou moins en fonction de l'âge de l'interlocuteur. Les Coréens n'apprécient guère les excès lors des salutations et se limitent souvent à une courtoise poignée de main mais elle n'est pas systématique. Néanmoins, au fur et à mesure, lorsque l'on connaît mieux les gens, il est possible de témoigner de plus grandes marques de sympathie. Il est même de coutume de se parler tout près voire même de se toucher. Les jeunes gens marchent souvent dans la rue en se tenant par le cou, et les jeunes filles main dans la main, ceci est une marque d'amitié. Paradoxalement, il est inconvenant d'embrasser une personne en public.
- Les gens se serrent, se bousculent sans s'excuser, car ils ne considèrent pas envahir "l'espace individuel". Ils ne souhaitent pas s'excuser à tout bout de champ. Quand vous prenez les transports en commun, si une personne âgée entre, vous devez lui cédez votre place assise, au risque d'être sermonné en coréen et montré du doigt par tous.
- Si vous voulez prendre un taxi, n'hésitez pas à vous faire bien remarquer en tendant bien le bras, de façon à être vu par le chauffeur. Les taxis peuvent vous prendre même s'ils ont déjà chargé des clients auparavant.
- Traditionnellement, les Coréens s'assoient, mangent et dorment à même le sol. Lors d'une invitation privée, il faut enlever ses chaussures dans la maison, mais garder ses chaussettes. Des chaussons peuvent être proposés aux invités. Etre pieds nus peut paraître déplacé aux yeux des personnes âgées.
A table, on ne commence pas à manger, et on ne sort pas de table, avant les aînés. Il est préférable d'éviter de trop parler lors du repas mais les compliments sur la qualité de la nourriture et sur le service sont vivement acceptés. D'autre part, on mange toujours le riz avec une cuillère et on ne plante jamais ses baguettes, ni sa cuillère, à la verticale dans son bol de riz. Il est également impoli de se moucher à table.
- Si vous voulez prendre un verre au café ou au bar, il convient de commander au moins un amuse-gueule appelé " Anju ". Les Coréens ne boivent jamais d'alcool sans manger. On tend son verre à deux mains pour qu'on vous serve et à partir de ce moment, on ne vous le laissera jamais vide. Vous trinquerez à chaque verre et vous placerez celui-ci légèrement en dessous de ceux des autres personnes.
Fumer pour une femme n'est pas toléré, surtout dans la rue. D'autre part, jeter son mégot, un papier ou un chewing-gum dans la rue est passible d'une amende. A noter qu'il n'est pas convenable pour un adulte de manger en marchant dans la rue. Ne traversez jamais hors des passages protégés sous peine encore d'une amende, même si vous êtes touriste étranger.

Tenue vestimentaire et autres spécificités coréennes
- Le Hanbok a été pendant des milliers d'années le costume traditionnel coréen. La beauté et la grâce du style coréen sont parfaitement représentées sur des photos de femmes portant le Hanbok. Avant que ne fût adopté le costume occidental, qui apparut il y a une centaine d'années, le Hanbok était le vêtement que portaient quotidiennement hommes et femmes coréens. Les hommes portaient le Chogori (veste coréenne) et le Paji (pantalon), et les femmes portaient le Chogori et le Chima (jupe). Aujourd'hui le Hanbok est un costume traditionnel porté les jours de fête (comme le Chusok) et à l'occasion de mariages. Le Hanbok est un vêtement ample, conçu de manière à cacher les formes du corps.
- Joaillerie : la Corée est réputée pour la vente de pierres semi-précieuses telles que l'améthyste, la topaze fumée (ou quartz fumé) et de superbes jades vert pâle. Vous trouverez un vaste choix de barrettes joliment dessinées, de colliers et de bagues dans les boutiques des hôtels, les grands magasins, les arcades du métro et les boutiques hors taxes.
- L'Ondol : les chambres traditionnelles coréennes sont petites et ont de multiples fonctions. En effet, elles n'ont pas de fonction spécifique : il n'y a pas de chambre à coucher, ou de salle à manger, par exemple. Selon l'usage que l'on veut en faire, on apportera dans la chambre des tables ou des nattes. La plupart des gens s'assoient et dorment à même le sol, sur de fins matelas. Le sol est recouvert d'épais papier huilé et vernis. Au-dessous, il est constitué de conduits de béton ou de pierre. De l'air chaud et de la vapeur circulent dans ces conduits en véhiculant la chaleur. Les pierres sont enduites de terre cuite ou de ciment afin d'empêcher la fumée de pénétrer dans la chambre. Ce système de chauffage par le sol est appelé "Ondol".

Change : l’unité monétaire est le Won (KRW abrégé W, souvent placé avant le montant). Pour faire du change sur place les euros sont aussi faciles à utiliser que les dollars.
A titre indicatif : 1 EUR = 1,348.92 Won sud-coréen (février 2016).
Les cartes bancaires Visa, Américan Express, Diners Club, Mastercard et JCB sont acceptées dans les grands magasins, les grands restaurants et les grands hôtels. Elles permettent surtout de retirer de l’argent en espèce aux distributeurs automatiques.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ soit par Internet sur le site de TV5 Monde ou sur le site de meteo123.com soit par téléphone, Météo Consult au 08 99 70 12 34 (service payant 1,35 € l’appel puis 0.34 €/minute).

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Contacts infos@orients.com

Pour les voyages sur-mesure, contactez Marine Duchamp (marine@orients.com) ou Pascale Mallet (pascale@orients.com) au 01 70 64 16 19

Pour les circuits culturels avec guide, contactez Vanessa Garel (vanessa@orients.com) au 01 70 64 16 18

Prix

Ce prix est indépendant des éventuelles fluctuations de change Euro / Dollar.

Ces prix comprennent :

  • les vols réguliers Paris / Séoul / Paris ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • l'hébergement en chambre double ou à deux lits avec les petits-déjeuners dans des hôtels 3* N.L (normes locales) ;
  • l'hébergement pour une nuit au temple d'Haein-sa ( logement ascétique) ;
  • la demi-pension du midi, hors boissons ;
  • les trajets en autocar privé ;
  • l'accompagnement d'un guide national francophone sélectionné ;
  • les entrées dans les sites mentionnés dans le programme ;
  • la participation à la méditation au temple d'Haein-sa ;
  • l'assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les dîners ;
  • les boissons ;
  • le port des bagages ;
  • les dépenses personnelles ;
  • les pourboires au guide national et au chauffeur ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.