Voyage en Chine : Route de la Soie

Fortifications de Xi'an - Chine ©iStock
Désert, Turpan - Chine ©iStock

Circuit 17 jours

Voyage sur-mesure en Chine, lentement vers le Pamir

Ce voyage est proposé sur mesure uniquement, aux dates de votre choix. Contactez-nous pour en savoir plus.

Vous prendrez conscience de l’étendu du parcours de la Route de la Soie en Chine et de la variété des richesses de chaque région (langue, artisanat, traditions) des falaises du fleuve Jaune au lac Karakul, le plus haut du massif des Pamir chinois. Le grand bazar de Kashgar en fin de parcours pour donner une idée de la quantité des marchandises qui convergent au centre de l’Asie. Un fabuleux parcours à découvrir en individuel.

Principales étapes : Xi’an, Maijishan, Binglingsi, Labrang, Jiayuguan, Yulin, Mogao, Turpan, Urumqi, Khotan, Yarkand, Kashgar (lac Karakul).

Orients Plus

  • une Route de la soie très complète ;
  • cinq sites de grottes bouddhiques dans des paysages très différents ;
  • le monastère de Labrang à Xiahe ;
  • le bazar du dimanche à Kashgar ;
  • le lac Karakul.

Programme

1 Xi’an

A votre arrivée à Xi'an, accueil à l'aéroport ou à la gare, et transfert à votre hôtel.
Berceau de la civilisation chinoise, Xi’an (Chang’An) fut le point de départ des différentes routes de la Soie.
Premier contact avec la ville fortifiée, ancienne capitale antique.
Nuit à l'hôtel.

2 Xi’An, Tianshui

(Environ 340 km - en train)
Visite du musée provincial d'histoire du Shaanxi. Il s'agit de l'un des plus importants musées de Chine, présentant des pièces rares de la civilisation de Banpo, et des témoignages attestant du rayonnement de la ville de Xi’an au fil des dynasties.
Puis, visite de la forêt de stèles”,dans le Temple de Confucius, véritable bibliothèque sur pierre rassemblant une collection de 1 300 stèles, constituée dès le XIe siècle. Le procédé d'estampage est souvent présenté aux visiteurs ; il met en valeur les différents styles de calligraphies chinoises. L'un des trésors de la collection est une rare stèle nestorienne datant de 781.
Déjeuner dans un restaurant local.

Excursion à Lintong, près du tombeau du premier empereur de Chine, Qin Shihuangdi et découverte de la fameuse armée de terre cuite conservée sous trois grandes halles : six mille soldats, cavaliers, chariots, chevaux qui sont toujours en cours d'excavation. Le tombeau de l'empereur, enfoui sous un tumulus, ne se visite pas puisqu'il n'a pas encore été ouvert, gardant encore tous ses secrets.
Transfert à la gare et départ en train pour Tianshui.
Nuit à l'hôtel.

3 Tianshui, Maijishan, Lanzhou

(Environ 340 km - en train)
Tianshui était un gîte d’étape sur la Route de la Soie, fondé sous les Han (209-220 avant notre ère). Excursion aux grottes de Maijishan. Elles ont été creusées à partir de la dynastie des Qin postérieurs (384-417), à même la falaise, à plus de 1700 mètres d’altitude et à 140 mètres du sol. Les petites grottes abritent des milliers de statues d’argile ou de pierre.
Déjeuner dans un restaurant local.

Visite du temple de Fuxi, ancêtre mythique du peuple chinois, souvent représenté avec Nugua et Shennong. Tianshui serait le pays natal de Fuxi. Promenade dans le paisible temple taoïste Yuquanguan, temple de la fontaine de jade, qui abrite des cyprès plurimillénaires.
Transfert à la gare et départ par le train vers Lanzhou.
Nuit à l'hôtel.

4 Lanzhou, Binglingsi, Xiahe

(Environ 240 km)
Magnifique route vers l’embarcadère. Puis, excursion en bateau jusqu’aux grottes de Binglingsi, creusées à partir du IVe siècle sur une falaise surplombant le fleuve Jaune, dans un paysage surprenant de pics et de ravins encaissés.
Appelé autrefois Lingyansi, ou monastère de la Falaise surnaturelle, Binglingsi signifie aussi "grottes des dix milles bouddhas" (selon une traduction tibétaine). Le sanctuaire comporte 394 grottes, sculptées et taillées pour la plupart sous la dynastie Tang (618-907). La statue la plus grande mesure vingt-sept mètres, tandis que la plus petite ne s'élève qu'à vingt-cinq centimètres.
Déjeuner dans un restaurant local.

Route pour Xiahe sur les hauts plateaux de l'Amdo, région de forte culture tibétaine.
Nuit à l'hôtel.

5 Xiahe (Labrang), Linxia, Lanzhou

(Environ 240 km)
Visite du monastère de Labrang (Labulengsi), érigé par la secte des Bonnets Jaunes (Gelupta) en 1710. Le monastère de Labrang est le dernier des six grands monastères construits par les Gelupta, après la création de Ganden, Drepung, Sera, Tashilhunpo au Tibet et Kumbu au Qinghai. Il est situé sur un haut plateau, à une altitude de 2 900 mètres.
Déjeuner dans un restaurant local.

Retour à Lanzhou avec un arrêt à Linxia pour visiter la grande mosquée Hui.
Nuit à l'hôtel.

6 Lanzhou, Jiayuguan

Lanzhou, capitale de la province du Gansu, fut un important carrefour de la route de la soie, mais également un carrefour de cultures et de religions. La ville fut fondée il y a plus de deux mille ans, et fut surnommée la "ville d’or". Au fil du temps, elle s'est développée sur les rives du bouillonnant fleuve Jaune. Visite du remarquable musée provincial du Gansu, qui abrite de nombreux trésors de la Route de la Soie et dont vous verrez certains sites d'origine au long de votre route. Le musée possède un trésor national de bronze, le cheval volant de Wuwei galopant sur le dos d'une hirondelle ; il possède également une collection de pièces de monnaie perses, des tablettes de bois, des poteries néolithiques de la culture Yangshao, ainsi que des bronzes.
Déjeuner dans un restaurant local.

Promenade dans le parc de la Pagode blanche.
Transfert à la gare, et train de nuit en première classe couchettes (4 personnes par compartiment) pour Jiayuguan, point le plus occidental de la Grande Muraille.
Nuit à bord du train.

7 Jiayuguan, Guazhou (Anxi)

(Environ 265 km)
Arrivée le matin à Jiayuguan, "la passe de Jiayu". Située dans le sud-ouest de la province de Gansu, elle marque la fin de la Grande Muraille des Ming (1368-1644) et tire son nom des monts Jiayu environnants.
Visite de la forteresse, achevée en 1372, du haut de laquelle on domine un étonnant paysage de désert, corridor du Hexi, et de montagnes aux sommets enneigé, tels les monts Qilian.
Déjeuner dans un restaurant local.

Visite d’une tombe de la dynastie Wei et Jin (220-240) dans le désert de Xincheng. Les murs de cette tombe sont renforcés par des briques décorées de peintures, qui représentent des scènes de la vie quotidienne, et dont le réalisme et les couleurs sont très étonnants pour l'époque. Ces deux tombes font partie d'une large sépulture répartie dans le désert environnant.
Route pour Guazhou (Anxi).
Nuit à l'hôtel.

8 Guazhou, Yulin, Dunhuang

(Environ 240 km)
Guazhou (Anxi) fut une jonction importante des caravanes. Celles-ci rapportaient le jade en provenance de la rivière Karakash, qui coule près de Khotan, sur la partie sud des routes de la soie. La ville fut entièrement détruite durant les rébellions musulmanes au XIXe siècle et il n’en reste plus rien.
Egalement appelées Wanfo Xia (grottes des dix milles Bouddhas), les grottes bouddhiques de Yulin (litt.forêt d'ormes) se trouvent au coeur des montagnes à 70 kilomètres au sud d'Anxi. Dans un paysage de canyon assez spectaculaire vous découvrirez quelques-unes des 41 grottes, qui ne sont pas sans rappeler celles de Mogao. Exécutées sous les Sui, Tang, Song et Xia occidentaux, on peut encore y voir des fresques, et des statues d'argile qui sont de très bons exemples de l'art Tang.
On compare souvent les grottes de Yulin à des sœurs jumelles avec Mogao. Elles sont néanmoins inscrites dans un paysage tout à fait différent.
Déjeuner dans un restaurant local.

Continuation vers Dunhuang, qui constituait le point de convergence des routes caravanières venues du sud et du nord du désert du Taklamakan.
Fin d'après-midi dans les dunes et le sable qui entourent le site du lac du Croissant de Lune.
Nuit à l'hôtel.

9 Dunhuang, Mogao, Turpan

Dunhuang fut un très important centre caravanier sur la fabuleuse Route de la Soie, et un haut-lieu du Bouddhisme, comme témoigne la richesse artistique des grottes de Mogao (Environ 25 km).
L’empereur Wudi avait érigé Dunhuang en préfecture dès 117 avant notre ère. Elle était un point stratégique dans le corridor du Gansu, sur la branche nord de la Route de la Soie.
Des manuscrits datant des Ve-Xe siècles montrent que cette ville était un microcosme, où se côtoyaient toutes les ethnies parlant des langues toutes aussi variées : tibétain, chinois, tangut, xiongnu, turc, mongol, ouïghour... ainsi que des langues indo-européennes telles que khotanais, sogdien, bactrie ou le koutchéen.
Visite du sanctuaire de Mogao. Creusé à flanc de falaise, il s'agit d'un des fleurons de l'art bouddhique en Chine. Ses 496 grottes abritent des milliers de sculptures et de fresques.
Déjeuner dans un restaurant local.

Si l'horaire du train le permet, visite du musée de Dunhuang.
Train rapide pour Turpan (4 heures de trajet).
Nuit à l'hôtel.

10 Turpan

(Environ 140 km dans la journée)
Arrivée tôt le matin. Oasis sur la Route de la Soie, Turpan a toujours constitué, comme d'autres oasis, un important relais caravanier. Sa particularité est de se situer à 154 mètres en-dessous du niveau de la mer. La température y est très élevée en été.

Découverte des ruines de Gaochang, centre commerçant et militaire édifié sous les Hans et ancienne capitale des Ouighours au IXe siècle, c'est aussi l'ancienne "Kocho", qui livra de rares manuscrits manichéens.
Visite du petit village ouïghour de Tuyuq, accroché à flanc de montagnes, dans un site minéral magnifique. Quelques grottes bouddhistes y ont été découvertes.

Les grottes bouddhiques de Bézéklik, "grottes des mille bouddhas", appartiennent à un ensemble monastique qui fut creusé à partir du VIe jusqu’à la fin du Xe siècle.
Elles constituent le terme d’une excursion qui vaut surtout pour la beauté de ses paysages de montagnes d’ocres flamboyantes sous le soleil, creusées par un torrent qui a formé un vallon étroit. Vue sur les montagnes aux neiges éternelles du Tianshan dont les sommets atteignent 5 000 mètres et sur les montagnes de Feu, si bien décrites dans les aventures du moine Xuan Zang et de son singe pèlerin.
Il ne reste que peu de témoignages des fresques, dont les peintures ont été endommagées, grattées ou recouvertes par des rebelles, au fil des aléas de l'histoire locale. Les archéologues européens ont malheureusement contribué à la destruction de l’ensemble en faisant transporter de nombreuses fresques à Berlin.
Déjeuner dans un restaurant local.

Retour à l'oasis de Turfan et découverte des curieux karez, ingénieux système d’irrigation bimillénaire emprunté aux Perses permettant d'acheminer l'eau des montagnes en réseaux souterrains et d'éviter les phénomènes d'évaporation.

En fin de journée, visite du cimetière d’Astana (trois tombes ouvertes au public).
Nuit à l'hôtel.

11 Turpan, Urumqi

(Environ 180 km)
Visite des vestiges de Jiaohe, (Yarkhoto), ancienne ville de garnison des Han située à 18 kilomètres de Turfan. Les ruines de Jiaohe se dressent sur un éperon rocheux qui dominent l'oasis et la vallée de Yarnaz, où coulaient jadis deux rivières aujourd'hui à sec. Jiaohe et Yarkhoto signifient « au confluent des fleuves » et représente « la ville en terre la plus grande, la plus ancienne et la mieux préservée de Chine ». La ville édifiée sous les Xiongnu, mais réellement agrandie sous les Tang, fut habitée par 7000 personnes. On y admire un grand stupa préservé par le climat sec de la région.
Déjeuner dans un restaurant local.

Route pour Urumqi. Visite du musée provincial du Xinjiang, présentant une importante collection ethnographique des populations de la région.
Nuit à l'hôtel.

12 Urumqi / Khotan

Envol pour Khotan, l’ancienne Yutian, une étape clef sur la Route de la Soie.
Ancien royaume bouddhique, Khotan est devenue une importante ville d'élevage de vers à soie qui a vu fleurir nombre d'ateliers de dévidage des cocons, puis du tissage du précieux tissu. Une princesse chinoise, promise au roi de Yutian, aurait caché des cocons de bombyx mori dans son chignon, dérobant à jamais le secret de la sériciculture aux Han.
Khotan a également connu des heures de gloire grâce à sa richesse en jade fourni par deux rivières Karakhana et Yurungkash : son jade blanc est réputé pour sa pureté et sa lumière. De multiples pièces de jade provenant de cette région ont donné naissance, entre les mains de fins sculpteurs, à de véritables trésors offerts aux différents empereurs de Chine.
Visite du musée et d'un atelier traditionnel de filature de la soie.
Déjeuner dans un restaurant local.

Promenade sur le marché du jade, visite d'un atelier de taille de morceaux de jade.
Nuit à l'hôtel.

13 Khotan, Yarkand

(Environ 320 km)
Longue journée de route pour l’oasis de Yarkand (Shashe), ancien carrefour majeur des routes menant vers le Cachemire. Yarkand était, jusqu’à une récemment, une ville plus importante que Kashgar en raison de ses liens commerciaux avec l’Inde. Les marchands du Cachemire enseignèrent aux habitants de Yarkand à carder et à nettoyer la laine brute et rapidement, la qualité de leurs châles en laine dépassa celle du Cachemire.
Déjeuner dans un restaurant local.

Visite des nécropoles royales, dont le mausolée érigé à la mémoire de Amani Sahan, princesse de Yarkand. Née en 1526, elle s’éteignit en 1560, à l’âge de 34 ans. Elle régna pendant vingt ans et collecta les "muqamas", poèmes chantés et présentés sous la forme de triptyques (poésie-chant-danse) racontant la vie quotidienne et les amours des gens de l’époque. Les muqamas sont inscrits depuis 2008 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Visite de la vieille mosquée de Yarkand et du bazar.
Nuit à l'hôtel.

14 Yarkand, Kashgar

(Environ 200 km)
Continuation par la route vers Kashgar. Aux portes du Pakistan et de l’Afghanistan, Kashgar, l'ancienne Shule des annales du temps des Han de l’Ouest (206 avant notre ère), fut l’une des principales étapes de la Route de la Soie. Dans cette grande oasis se rejoignaient les deux pistes du nord et du sud du désert de Taklamakan.
Peuplée surtout de Ouïghours musulmans sunnites, mais également de Han, de Tadjiks, de Kirghizes et d’Ouzbeks, Kashgar offre, grâce à son légendaire bazar dominical, de lointaines réminiscences de ce que furent ces gîtes d’étapes sur le chemin des caravanes.
Déjeuner dans un restaurant local.

Temps libre.
Nuit à l'hôtel.

15 Kashgar (Karakul)

Excursion au lac Karakul à 3 600 mètres d'altitude au pied du Mustagh Ata culminant, quant à lui, à 7 546 mètres. Arrêt à Opal pour la visite du mausolée de Mahmoud Kashgari, éminent traducteur du XIe siècle.
Promenade au bord du lac Karakul, traduit littéralement par "lac noir", dominé par deux hauts sommets : le Mustagh Ata "père des glaciers" (7 546 mètres d'altitude) et le Kongur Tagh (7649 mètres d'altitude).
Déjeuner dans un restaurant au bord du lac.

Retour à Kashgar.
Nuit à l'hôtel.

16 Kashgar / Urumqi

Le dimanche, c'est le jour du grand bazar de Kashgar, l’un des plus célèbres d’Asie centrale.
Si votre séjour à Kashgar coïncide avec un week-end, vous découvrirez le très typique marché aux bestiaux, toujours très animé, un lieu de rencontres, d'échanges et d'âpres négociations menées sur de sibyllines poignées de main. Promenade libre dans le grand bazar, où se côtoient les marchands de tissus chatoyants, les marchands d'épices, les barbiers, les restaurateurs et les vendeurs de meubles clinquants pour jeunes mariés.
Déjeuner dans un restaurant local.

Visite du vieux quartier pittoresque avec ses nombreuses boutiques d’artisans, et de la grande mosquée Id Kha, construite en 1460, puis du mausolée d’Abakh Khodja, chef religieux qui fonda un état théocratique au XVIe siècle. Enfin, visite du cimetière ouïghour et de la Vieille Ville.
Le soir transfert à l'aéroport et envol pour Urumqi.
Nuit à l'hôtel.

17 Urumqi, départ

Transfert à l'aéroport ou à la gare et départ vers votre prochaine destination.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hébergement

L'hébergement (classification en normes locales) :

Xi'an : hôtel Xi'an 4*
Tianshui : hôtel Tianshui 4*
Lanzhou : hôtel Lanzhou 4*
Xiahe : hôtel Baoma 2*
Anxi /Guazhou : hôtel Guazhou 3*
Dunhuang : hôtel Grand Sun 4*
Turpan : hôtel Kareze 4*
Urumqi : hôtel City 3*
Khotan : hôtel Khotan 3*
Yarkand : hôtel Yarkand 3*
Kashgar : hôtel Tianyuan 4*

Si l'un de ces hôtels devait être modifié, il le serait pour un hôtel de catégorie similaire.

Détails du prix

Voyage sur-mesure aux dates de votre choix :

Exemples de prix pour 2018

Base 2 participants : 3 290 € par personne
Base 3-5 participants : 3 170 € par personne
Supplément chambre individuelle : 510 € par personne

Ces prix sont calculés sur la base d'un euro = 1,23 dollar.
Ces prix sont valables du 01/01 au 31/12/2018, sous réserve de disponibilité hôtelière au moment de la réservation ferme. Nous vous invitons à contacter notre équipe Orients pour vérifier les disponibilités aux dates souhaitées.
Ces prix ne sont pas valables pour la période des congés chinois du 01/05 au 07/05 et du 01/10 au 07/10.

Ces prix comprennent :

  • les vols domestiques Urumqi / Khotan et Kashgar / Urumqi ;
  • les trajets en véhicules privés climatisés avec chauffeur ;
  • les trajets par le train en 1ère classe (couchettes pour les trains de nuit - compartiment de quatre personnes) ;
  • l'hébergement en chambre double en hôtels 2*, 3* et 4* ;
  • la demi pension (déjeuners), un verre de boisson non alcoolisée à table par personne ;
  • les services de guides locaux en majorité anglophones dans les villes ;
  • les entrées sur les sites mentionnés au programme ;
  • l'assurance assistance - rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les vols internationaux ;
  • les vols domestiques de/vers Urumqi ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • les frais d'obtention des visas ;
  • les boissons (sauf un verre de boisson non-alcoolisée par personne à table par repas) ;
  • les dîners ;
  • les dépenses personnelles ;
  • les pourboires aux guides locaux et aux chauffeurs ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.

Informations pratiques

Chine

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valable au moins six mois après la date du retour et comportant 2 pages vierges consécutives est nécessaire. Nous nous chargeons de l'obtention des visas. A ce titre, une copie couleur scannée de votre passeport sera nécessaire. Celle-ci vous sera demandée au moment de l'inscription puis votre passeport vous sera demandé environ 45 jours avant le départ. Pour obtenir un visa dans un délai plus court, veuillez consulter notre service Clientèle.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées :
Ambassade de Chine
11 Avenue George V
75008 Paris
Tel : 01 49 52 19 50
Site Web : http://www.amb-chine.fr/fra/

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Trains et gares : la gestion technique des réservations des trains se complexifie, aussi nous ne pouvons garantir des places dans le même compartiment pour la totalité du groupe. Selon la date de votre inscription, il est possible que la classe de réservation initialement prévue ne soit plus disponible, auquel cas vous voyageriez dans une autre catégorie. Dans les trains vos bagages resteront avec vous. Dans la quasi-totalité des gares, il n'y a pas de porteurs et peu d'escalators. Vous devrez porter votre valise jusqu'au wagon, et à l'arrivée jusqu'à l'autocar. Ne chargez donc pas trop vos valises et ne les choisissez pas trop encombrantes. Les couteaux de type canif ou opinel etc… sont interdits à bord des trains. Les trains chinois sont climatisés, modernes et confortables.
Trajet en train de nuit (pour les programmes concernés) : les cabines 1ère classe T4 (4 personnes) font une surface d'environ 5 m² en moyenne. Il n'y a pas de salle de bain dans le train, néanmoins des toilettes se trouvent dans chaque wagon (mais pas dans les cabines). Il n'existe pas de cabines individuelles ou pour 2 personnes.
Vols intérieurs (pour les programmes concernés) : ils sont opérés à bord de l'une des compagnies suivantes : China Southern, Hainan Airlines, Air China, Shanghaï Airlines ou Sichuan Airlines...
Important : depuis le 16 août 2015, les piles, batteries, chargeurs portables sont interdits dans les bagages en soute, ils doivent être impérativement placées dans les bagages à mains (2 batteries par personne autorisées, 100 volts maxi par batterie. La puissance des batteries/chargeurs portables doit être mentionnée sur l'appareil, à défaut il faut se munir de l'emballage où cette mention figure. Dans le cas contraire les appareils risquent d'être confisqués).
En cas de non-respect de cette consigne, les bagages enregistrés seront ouverts et le matériel confisqué. D'autre part les briquets et les allumettes sont strictement interdits durant le vol (bagages en soute et bagages à main).

Heure locale : le décalage horaire est de 6 heures en plus par rapport à la France en été, 7 heures en hiver. Il n'y a pas de fuseau horaire à l'intérieur même de la Chine.

Climat : en Chine, c'est la vallée du Yangtze qui délimite géographiquement les deux types de climats principaux. En effet au Sud le climat est de type subtropical c'est à dire chargé d'humidité, avec des différences de température entre l'hiver et l'été peu marquées. Cependant au Nord, le climat est de type continental c'est-à-dire sec et rigoureux l'hiver et très chaud en été. La province du Xinjiang au Nord-Ouest est quasi désertique. Les températures sont extrêmes en hiver et en été, plus agréables au printemps et à l'automne, qui sont d'ailleurs les meilleures périodes pour découvrir cette région.

Santé : aucun vaccin n'est obligatoire ni particulièrement recommandé. Toutefois il est conseillé d'emporter une petite trousse à pharmacie.

Change : l'unité monétaire en Chine est le Yuan (Renmimbi Yuan chinois = CNY). 1 EUR = 7,84 CNY (décembre 2017). Il existe des billets de 1-2-5-10-50 et 100 Yuan.
Les cartes bancaires internationales (Visa, American Express, Master Card) sont acceptées dans leur grande majorité dans les grands magasins ainsi que dans la plupart des boutiques au sein des hôtels. On trouve des distributeurs un peu partout, vérifiez au préalable que votre carte bancaire offre bien la possibilité de retraits internationaux.

Douane : en théorie, pour vos achats de souvenirs, la limite est fixée à 180 euros de valeur marchande. A noter : le passage à la frontière de caméscopes professionnels est interdit.

Électricité : le courant électrique est de 220 volts. Les prises à fiches plates sont les plus répandues, un adaptateur international peut vous être utile.

Photo : vous trouverez des cartes photo numériques partout, à tous les prix. Il faut marchander. Les batteries pour appareil photo numérique sont bon marché… mais attention à la contrefaçon. Les caméscopes professionnels sont interdits.

Téléphone / Internet : pour les appels de la Chine vers la France la facturation commence à partir de la première sonnerie d'attente. Il est plus avantageux de téléphoner avec une carte téléphonique, que vous pouvez vous procurer dans la plupart des hôtels. L'accès à Internet reste très aléatoire selon les régions et il est parfois difficile d'accéder aux comptes de messagerie Internet et aux moteurs de recherche.

Tenue vestimentaire : les Chinois ne sont guère formalistes. Emportez des vêtements confortables. Il est conseillé de se munir en toutes saisons d'un vêtement de pluie, ainsi que de chaussures confortables et pratiques (en été, des chaussures légères et en hiver des chaussures chaudes). Les systèmes de climatisation que l'on trouve en Chine sont particulièrement efficaces dans les restaurants, dans les bus ainsi que dans les hôtels, aussi est-il conseillé de se couvrir pour prévenir tout type de désagréments.

Achats : les prix sont fixes dans les magasins d'état, mais il est conseillé de marchander sur les marchés libres. On peut trouver en Chine une quantité impressionnante d'objets en jade ou laque. Les guides locaux ont parfois tendance à inciter les participants à se rendre dans des boutiques pour faire des achats. La consigne d'Intermèdes, qui est donnée à nos prestataires locaux, spécifie que l'arrêt dans un magasin ne doit en aucun cas se faire au détriment des visites culturelles et qu'une seule visite de magasin par ville est autorisée.

Visites optionnelles : certaines activités annexes non citées au programme peuvent vous être proposées sur place par votre guide local. Celles-ci n'étant pas incontournables, nous avons jugé inutile de les inclure pour l'ensemble du groupe. Il vous revient de choisir si vous souhaitez y participer, tout en sachant que cela ne doit jamais se faire au détriment du programme des visites déjà prévues.

Pourboires : les pourboires sont pratique courante en Chine et bien que laissés à votre appréciation, ils n'en demeurent pas moins très attendus par vos guides locaux et vos chauffeurs à chaque étape du voyage. Prévoyez un budget d'au moins 5 euros par jour et par personne.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ soit par Internet sur le site de la chaîne météo ou de metéo France, soit par téléphone, avec le service Météo Consult, au 3264 (service payant 2,99 € l'appel + coût normal d'une communication depuis votre téléphone).

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Chine

Guides

  • Asie centrale - Le guide des civilisations de la route de la Soie, Hervé Beaumont, Marcus.
    Une encyclopédie pour bien préparer un voyage culturel dans les cinq Républiques (Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizistan, Turkménistan, Kazakhstan), les deux provinces chinoises (le Xinjiang et le Gansu) jusqu'à Xi'an.

  • La route de la Soie - Guide culturel, Gallimard, Bibliothèque du Voyageur.

Ouvrages Généraux- Xinjiang et Route de la Soie

  • Marco Polo et la Route de la Soie de J.P. Drège, Découvertes Gallimard.
    Mini encyclopédie de poche, nombreuses illustrations et références indispensables et concises.

  • La Route de la Soie de L. Boulnois, Olizane.
    Le principal livre d'histoire de la route de la soie

Romans

  • Bouddhas et Rôdeurs sur la Route de la Soie de P. Hopkirk, Ph. Picquier
    Un livre passionnant sur l'histoire des archéologues français, allemands, russes, et britanniques partis chercher des trésors au Xinjiang. Stein, Pelliot, Von le Coq…

  • Les Chemins du Désert de Y. Inoué Stock.
    Récit relatant l'installation de la grotte 17 de Dunhuang et ses manuscrits, roman historique sur le XI ème s.

  • Lou-Lan de Y. Inoué, Ph. Picquier.
    Les oasis disparues du Xinjiang

  • La Pérégrination vers l'Ouest de Wu Cheng'en, Gallimard, La Pléiade.
    Un des piliers de la littérature chinoise, dont les épisodes sont représentés dans l'Opéra de Pékin. Le moine, le singe pèlerin, le disciple et le cochon partent à la recherche des sutras du bouddhisme ; entre rêve, magie et aventure.

  • Singe Pélerin (le) de Wu Cheng'en, Payot.
    Version abrégé du roman de Wu Cheng'en, poète du 16e siècle originaire d'une province du sud de la Chine

  • Les Sept Vies du Mandarin Français : Paul Pelliot ou la Passion de l'Orient de Philippe Flandrin, du Rocher
    Le mot de l'éditeur : "L'Orient, considéré au tournant du XXe siècle comme un "objet scientifique", aura été pour le savant Paul Pelliot celui d'une dévorante passion. [...] il dirige de 1906 à 1908 l'expédition française au Turkestan oriental (l'actuel Xinjiang). A Touen-Houang, aux portes de la Chine, il emporte plus de six mille manuscrits et peintures trouvés dans la bibliothèque du monastère des Mille Bouddhas.[...] Académicien, vilipendé par les Chinois qui l'accusent d'avoir pillé Touen-Houang, Paul Pelliot aura fait de sa vie un conte oriental, digne de Marco Polo - il a en effet établi la première édition intégrale du Livre des merveilles".

Récits de voyage

  • Longue Marche (en 3 tomes) de Bernard Ollivier, Phébus.
    En 1999, Orients a reçu l'humble visite de Bernard Ollivier, à la veille de son départ pour son long voyage à pied. La suite, on la connait bien : 12 000 km à pied et 3 récits de voyage qui entraînent les lecteurs sur ses pas. Avec ténacité, courage, humilité, humour et poésie. Une route de la soie porteuse de réflexions et de rencontres inoubliables.

  • Mémoires des Sables de B. Paulet, Olizane
    Le mot de l'éditeur : « Sur les pas d'Ella Maillart et de Peter Fleming qui entreprirent en 1935 une audacieuse traversée de la Haute Asie, de Pékin aux Indes. Après avoir fait face à d'innombrables difficultés pour constituer une caravane de chameaux et convaincre un autochtone, peu enclin à l'aventure, de les accompagner, ils entreprirent à trois cette marche de plus de 800 km à une altitude moyenne de 4.000 m.
    Tour à tour récit de voyage, pèlerinage littéraire et évocation historique, l'ouvrage dévoile une fascinante terra incognita.
    Des cartes, ainsi qu'un cahier de photographies de l'auteur illustrent le périple.
    Bruno Paulet est passionné par l'Asie Centrale et l'histoire de son exploration. Sa connaissance du chinois lui a permis d'entreprendre de nombreuses expéditions dans les déserts et les montagnes de l'Empire du Milieu, à la recherche d'itinéraires oubliés. »

  • Soifs d'Orient / du Baikal au Bengale -tome 1 , Caroline Riegel, Phébus.
    Le mot de l'éditeur : "Soifs d'Orient est le premier des deux tomes qui retracent le périple de Caroline Riegel en Asie : vingt-deux mois du lac Baïkal jusqu'à Bangkok. En passant par le nord-ouest de la Chine, le Pakistan, l'Inde...Avec une assurance rieuse, elle nous entraîne dans une aventure exceptionnelle, initiée par les récits de voyage de Bernard Ollivier".

  • Lentement vers l'Asie, Frédéric Lecloux, Glénat
    Le mot de l'éditeur : « Istanbul sur les quais du Bosphore… une envie soudaine de voyage. Pas une aventure, un voyage pour le voyage, pour ce qu'il est, qui se suffit à lui-même. Une vraie dérive vers l'Asie qui se donne le temps du monde et des gens. [...] le chemin continue, en train vers Moscou et l'Asie centrale, à l'avant d'un camion entre Kashgar et le Tibet occidental, à pied autour du mont Kailash, à l'arrière d'une jeep vers Lhassa, puis descend se poser à Katmandou pour quelques mois. »

  • Nomade sur la Voie d'Ella Maillart de Amandine Roche - Payot -petite bibliothèque Voyageurs
    Le mot de l'éditeur : "Amandine Roche est entrée en nomadisme comme on entre en religion. Fascinée par Ella Maillart, elle voulait rencontrer celle qui avait consacré sa vie « à la poursuite du vent, des cieux et des dieux de l'Asie », mais la voyageuse mythique est morte avant la date du rendez-vous.
    Amandine n'a plus alors qu'une idée en tête : partir sur ses traces, explorer son chemin spirituel, retrouver ces peuples nomades que la grande aventurière aimait tant.
    En dix-huit mois elle parcourt des milliers de kilomètres, découvre les villes-étapes des caravanes de l'ancienne route de la Soie, pénètre dans le désert du Takla Makan, sillonne la Chine, l'Inde, le Népal, le Tibet, la Mandchourie et l'Afghanistan, un certain 11/09" ...

  • Sur les Pas de Marco Polo de SHI Baoxiu, Philippe Picquier
    Le mot de l'éditeur: "Récit de voyage de deux Chinois suivant l'itinéraire de Marco Polo à travers leur pays. Evoquent les Tadjiks vivant dans les montagnes du Pamir, celle des musulmans Ouïgours de l'immense désert du Xinjiang, celle des Kirghiz, des Hui, des Mongols. Illustré de photographies, l'ouvrage propose un aller-retour permanent entre les descriptions de Marco Polo à son époque et les moeurs actuelles".

  • Oasis Interdits de Pékin au Cachemire, Une Femme à Travers l'Asie Centrale en 1935 de E. Maillard, Payot.
    Le récit d'un aventurière suisse partie à pied avec Peter Fleming en 1935-36 dans un Xinjiang insurgé.

  • Courrier de Tartarie de P. Fleming, .Phébus.
    Le même récit qu'Ella Maillart, mais d'un point de vue de journaliste britannique

  • Sur les Routes de la Soie de S. Held, H. Beaumont, Gallimard.
    livre d'art et photographies
    Chine Nord-ouest - Sociologie / Minorités

  • Route du Jade (la) / Un Voyage de Vingt Siècles de Thierry Zarcone, Autrement
    Le mot de l'éditeur : "Commerce d'Etat au seul bénéfice de l'Empereur, unique personne autorisée à le porter, objet d'opérations de contrebande à grande échelle, le jade fascinait les grands et les simples. La route du jade longeait le Tibet du Nord et les régions les plus hostiles de l'Asie, les plus reculées du monde, où les voyageurs se perdent encore".

  • La Chine et ses Minorités / Les Ouighours Entre Incorporation et Répression de F. Lothaire, Lharmattan.
    Le mot de l'éditeur: "Musulmans turcophones vivant en Chine, aux frontières de l'Asie centrale, dans la région du Xinjiang, les Ouïghours représentent une des minorités les plus différentes des Chinois. Cette étude met en évidence le caractère complexe des relations entre les Ouïghours et le pouvoir central ainsi que l'évolution de la politique au Xinjiang depuis 1949".

Librairie spécialisée : Le Phénix 72 Bd de Sébastopol 75003 PARIS
http://www.librairielephenix.fr/

Demander un devis
Personnalisez votre voyage avec un spécialiste de la destination